KyotoPlus

Kyoto Plus

Le protocole de Kyoto voudrait être une étape de référence de la protection du climat, mais pas son parachèvement ultime. Un de ses problèmes : certains États, dont les USA, n'ont pas ratifié les accords de Kyoto. De plus, le délai prévu jusqu'alors de 2012 arrive à échéance. Comment y donner suite a été l'objet des discussions de la conférence Kyoto Plus de septembre 2006 à Berlin. Avaient été convoquées à discuter la fondation Heinrich Böll, l'Institut du Wuppertal pour le climat, l'environnement, l'énergie et le World Wide Fund for Nature (WWF) en septembre 2006. Le congrès était intitulé "Sortir de la crise climatique – Nouveaux objectifs. Nouvelles alliances. Nouvelles technologies. Nouvelle politique."

Parmi les objectifs de Kyoto Plus, on trouve la poursuite du développement de la protection multilatérale du climat, sur la base de la convention cadre sur le climat et du protocole de Kyoto. Ils stipulent qu'au lieu de formuler laborieusement des processus de détermination d'objectifs, il faut formuler rapidement et avec ambition des objectifs à long terme de réduction des émissions, incorporés dans un cadre légal international. La technique de réduction des gaz à effet de serre existe déjà : Il s'agit d'assurer son développement écologique et social, sa mise sur le marché et d'augmenter les investissements dans la recherche. C'est la mission des politiciens. Elle doit surmonter l'inertie des structures conventionnelles. En même temps, il s'agit de créer de nouvelles alliances, nationales, internationales et avec de nouveaux acteurs, comme les investisseurs institutionnels. C'est seulement ainsi que serait atteint le grand objectif de maintenir à moins de deux degrés le réchauffement moyen global.

Executed in 0,02 sec.